illustration Dépistage Rétinopathie Diabétique

Prévenir et dépister la Rétinopathie diabétiquePrévenir et dépister la Rétinopathie diabétique

Ce projet est né en 2004 à la suite d’un triple constat :

  • Des patients diabétiques qui s’orientent trop tardivement vers l’ophtalmologie lorsqu’ils constatent un effondrement de leur acuité visuelle,
  • Une baisse de la démographie médicale,
  • La spécificité de la Bourgogne : région à caractère rural avec difficultés d’accès aux soins et aux consultations ophtalmologiques notamment.
La rétinopathie diabétique est une affection de la rétine qui concerne uniquement les diabétiques. C’est une des principales causes de cécité en France. Un dépistage annuel du fond d’œil permet d’éviter les complications éventuelles. Malheureusement en France, seuls 45% des diabétiques appliquent cette recommandation. Ceci s’expliquerait par la méconnaissance de cette maladie asymptomatique pour certains et par la difficulté d’accès aux soins pour d’autres.

L’objectif est de prévenir le handicap visuel de la rétinopathie diabétique en ramenant le patient dans le parcours de soins.

Avec un véhicule aménagé et équipé, un orthoptiste sillonne les villages les plus isolés de la Bourgogne, pour dépister une éventuelle atteinte de la rétine, chez les patients diabétiques n’ayant pas de suivi régulier chez l’ophtalmologiste. 80% des diabétiques dépistés ont été sélectionnés et informés de la venue du fourgon grâce à un courrier d’invitation, provenant des caisses d’assurance maladie, de la MSA, du RSI et de la Mutualité française via la MGEN. Chaque jour, dans le canton concerné, la mairie prête une salle qui fait office de salle d’attente. Les patients arrivant sans rendez-vous sont accueillis par un bénévole membre de l’Association Française des Diabétiques. Dans le fourgon entièrement aménagé, l’orthoptiste sensibilise le patient sur l’importance d’un suivi régulier, effectue les clichés du fond d’œil et la tension oculaire, deux examens totalement indolores.

L’URPS Médecins Libéraux de Bourgogne qui mène ce projet a souhaité faire évoluer l’outil à sa disposition tant du point vue fonctionnel que du point de vue réglementaire pour se mettre en conformité notamment avec le décret d’hébergement des données de santé à caractère personnel. A ce titre, l’URPS a souhaité s’appuyer sur l’expertise technique du GCS e-Santé Bourgogne pour mener à bien cette mission. Ainsi le GCS a accompagné l’URPS durant toute la phase d’étude mais également de déploiement du projet. Cet accompagnement s’est notamment traduit par l’intégration de la plateforme de dépistage de rétinopathie diabétique au sein de l’Espace Numérique Régional de Santé garantissant ainsi la mise en conformité vis-à-vis de l’hébergement des données de santé à caractère personnel et permettant également au projet de s’inscrire une vision réellement régionale.
Menu Title