Mieux gérer les urgences en connaissant la situation de chaque ambulanceMieux gérer les urgences en connaissant la situation de chaque ambulance

Le GCS a travaillé à l’élaboration du cahier des charges définissant les interfaces logicielles de régul/serveur centralisateur. RASSUR Bourgogne est devenu membre du GCS depuis l’AG du 27/09/13. Reste à mettre en œuvre les interfaces, la finalisation de l’installation du serveur centralisateur, la commande des équipements par les ambulanciers et installation par LOMACO.
Le projet de géolocalisation des ambulances est un projet destiné à améliorer la gestion de l’urgence pré-hospitalière. Il doit permettre notamment de réduire le temps de prise en charge du patient en offrant la possibilité de sélectionner un moyen ambulancier plus rapidement. Le fonctionnement de ce système repose sur la localisation en temps réel de chaque ambulance (adhérent au système) de la région tout en ayant une visibilité sur sa disponibilité vis-à-vis de la mission. Ainsi les équipes du SAMU qui devaient auparavant contacter les sociétés ambulancières par téléphone pourront avec ce système, gagner en réactivité et en efficacité puisque la sélection de l’ambulance répondant au mieux à l’intervention (temps d’intervention, matériel souhaité, équipe médicale nécessaire…) sera automatiquement sélectionnée par le système.

geoloc

Ce projet implique différents acteurs à commencer par les sociétés d’ambulances de la région qui adhèrent dans leur grande majorité à l’association RASSUR Bourgogne (Réseau Ambulancier, Service et Secours Urgent, Régional de Bourgogne) et qui devront s’équiper de matériel permettant de localiser leur position et d’envoyer l’information au serveur centralisateur. Les autres acteurs impliqués sont les SAMU de chaque département de la région qui sont à l’initiative de l’attribution des missions de secours.

Ce projet doit donc permettre à terme de faire communiquer un ensemble d’applications hétérogènes (solution de géolocalisation des ambulances, logiciels de SAMU différents en fonction des départements) par le biais d’interfaces assurant une communication bidirectionnelle.

En plus de réduire de façon significative le temps d’intervention et les éventuels refus d’intervention, le dispositif permet au médecin régulateur, à la minute près, une intervention en temps réel. En outre, les interventions déclenchées par le Samu sont visibles par tous les ambulanciers.

 

Menu Title