Télémédecine : l’enjeu prioritaire pour une meilleure offre de soins en Bourgogne

TLM général

La télémédecine représente un enjeu majeur pour le territoire. La Bourgogne est vaste et la répartition des professionnels de santé est inégale, compliquant l’accès aux soins et le parcours de certains patients. Par cette médecine à distance qui n’est pas là pour remplacer les services de soins actuels mais bien pour les compléter et pallier les manques de certains territoires, le GCS e-Santé Bourgogne met en place des solutions visant à réduire ces inégalités.

La stratégie

La politique relative à la télémédecine est définie par l’Agence Régionale de Santé, elle est inscrite dans le Projet Régional de Santé (PRS) de Bourgogne 2012-2016. Elle est décrite  dans le cadre de son Programme Régional de Télémédecine (PRT 2012 – 2017) et son extension Stratégie de Déploiement Télémédecine (2017-2019).

La  stratégie détaillée au sein du Programme Régional de Télémédecine se décline à travers plusieurs axes et notamment les suivants :

  • Axe 1  Situations d’urgence qui inclut les projets de téléAVC, téléneurologie, téléEpilepsie
  • Axe 2 Maillage territorial qui inclut les projets télédermatologie, télécardiologie, télégériatrie
  • Axe 3 Maladies chroniques qui inclut les projets de télénéphrologie, télépsychiatrie, PEP (Pupilles de l’enseignement Public).

La plateforme régionale de télémédecine

C’est suite aux besoins exprimés par les professionnels de santé qu’un appel d’offres a été lancé en avril 2013 pour acquérir une solution régionale de télémédecine. Cette solution comprend un système de visioconférence et de webconférence ainsi qu’un bouquet de services à la carte comme les workflow, le partage d’imagerie…

Suite au conseil exécutif du 14 mai 2013, les sociétés SPIE, Inovelan, Comearth et Général Electric forment le consortium retenu pour la mise en œuvre. La société Informatique De Santé a été retenue en tant qu’’hébergeur de donnée de santé Agréé.

La plateforme régionale de télémédecine bénéficie d’une autorisation Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) en date du 12 septembre 2013.

Informations supplémentaires

Références juridiques

Évolution du nombre de connexions et d’utilisateurs sur la plateforme (cliquer pour mieux voir):

Supports divers

Référents

Menu Title